Présentation

 

 

La vie du Bouddha est un thème fréquemment représenté dans les temples ou les grottes bouddhiques. Les épisodes les plus connus (naissance du futur Bouddha, les quatre sorties de Siddharta, la période ascétique, l’Eveil de Bouddha, etc. jusqu’au parinirvana) sont en effet illustrés sur les fresques murales ou les sculptures des temples et grottes bouddhiques en Chine et dans les autres pays d’Asie.

Dans ce beau livre il s'agit de fresques relatant la vie du Bouddha  que l'on peut voir dans des sites boudhhiques de la Haute-Birmanie. Elles datent des périodes de la fin du XVI° siècle à la fin du XVIII°siècle qui ont vu naître les styles picturaux Nyaung-yan. L’ouvrage est abondamment illustré en couleurs, et chaque peinture y est fort heureusement commentée et décrite avec précision, tant il n’est pas toujours évident pour le néophyte de décrypter certaines d’entre elles. 
La vie du Bouddha, Peintures murales de Haute-Birmanie, est un ouvrage de Cristophe Munier-Gaillard et Alexey Kirichenko avec la collaboration de Minbu Aung Kyaing. Editions Findakly
 
 
 
Présentation de l'éditeur :
 
Pendant les siècles qui suivent la destruction du grand empire dont le centre était Bagan, le bouddhisme demeure le ciment de l’identité birmane.
Pour manifester leur piété, les notables birmans qui règnent sur les petits fiefs régionaux de Haute-Birmanie vont commanditer le travail de centaines de peintres. Ces derniers auront pour tâche de couvrir les murs des innombrables temples et grottes de peintures narratives illustrant les principaux épisodes de la vie du Bouddha et de ses incarnations précédentes.
Pendant plus de trois siècles, des générations d’artistes locaux anonymes vont élaborer un style populaire très éloigné des influences indiennes qui avaient été la marque de l’art médiéval à Bagan. Ce style Nyaung-yan porte le nom de la période éponyme et ne doit rien non plus aux influences siamoises qui se feront sentir ultérieurement.
Cette production, exclusivement religieuse, est la manifestion artistique originale et féconde d’une période de l’histoire birmane peu connue que C. Munier-Gaillard et A. Kirichenko étudient depuis de nombreuses années.
Ils ont sillonné cette région pour faire l’inventaire détaillé de ses monuments. Leur connaissance intime de la peinture et du bouddhisme birmans se conjuguent avec leurs travaux universitaires pour faire de cette Vie du Bouddha un document vivant et inédit.  
 

Présentation

 Christine Leang est une jeune historienne qui vit actuellement à Shanghai et qui a publié en 2013 un ouvrage fort intéressant sur les parcours de trente-six « destinées françaises dans l'Empire du Milieu ». Sous forme de synthèses réussies l'auteur nous parle de ces personnalités attachantes, célèbres pour certaines ( Pierre Teilhard de Chardin, Georges Soulié de Morant, Victor Segalen, Alexandra David-Néel ), moins connues pour d'autres ( Elise Rieuf, Claude Rivière, Auguste Boppe ), mais qui ont mérité son attention.

 

Toutes ces personnalités se sont révélées d'excellents ambassadeurs des échanges culturels entre nos deux pays. Elles furent surtout animées par une passion sincère pour la Chine et sa civilisation. On apprend que la plupart d'entre elles ont fait preuve de comportements altruistes envers la population, en particulier pendant les guerres civiles qui ont rongé le pays au 19e siècle et au 20e siècle.

A travers les destinées de ces Français en Chine, apparaissent en filigrane les tumultes politiques que subit la Chine en particulier si l'on considère la période qui va de la deuxième moitié du 19e siècle à 1949, période historique encore trop mal connue en France.

 

Enfin le livre est d'une lecture fort agréable et je ne suis pas étonnée que l'ouvrage ait reçu un excellent accueil à Shanghai. En effet « Embarquement pour la Chine » fut dès sa sortie le best-seller de la librairie française L'Arbre du voyageur.

 

Le point de vue de l'éditeur Pacifica :

Monseigneur Favier, Auguste Boppe, le Consul Béchamp, Edith Mankiewicz, le Docteur Bussière, Roderick Egal, George Soulié de Morant… Des noms qui sont tombés dans l'oubli. Tous, pourtant, ont eu une histoire exceptionnelle. Ils ont foulé de leurs pieds la terre de Chine, à une époque où celle-ci n'était accessible qu'après des mois d'une longue traversée en bateau. Certains de ces personnages se sont même croisés ; d'autres ont fait face à leurs homologues locaux, parfois des hôtes, parfois des ennemis. De ce passage en Chine, tous en ont vu leur destin profondément transformés.
Des premiers missionnaires jésuites aux derniers diplomates, en passant par ces hommes qui ont bâti les concessions françaises, et ceux et celles qui sont allés chercher l'exil dans cette contrée lointaine, Embarquement pour la Chine nous invite à un voyage au cœur de l'Empire du Milieu, à travers les histoires et les destinées de ces Français qui ont découvert la Chine entre les années 1740 et 1950.

 

Embarquement pour la Chine : Histoires et destinées françaises dans l'Empire du Milieu, de Christine Leang. Editions Pacifica, 2013